Mairie de Lissieu

Recherche

Commune de Lissieu, au nord de Lyon

Menu principal

AccueilVotre MairieLes démarches en ligneAutres démarches

Autres démarches

 
Fil d'Ariane du guide : Guide des particuliers » Travail » Contrats et carrière » Contrats de travail dans le secteur privé » Qu'est-ce qu'un accord de mobilité interne ?

Qu'est-ce qu'un accord de mobilité interne ?

Mis à jour le 12 janvier 2016
par « direction de l'information légale et administrative »

Un accord de mobilité interne est un accord d'entreprise qui prévoit les conditions d'une mobilité professionnelle ou géographique interne à l'entreprise, en dehors de toute procédure de licenciement économique. Les clauses de l'accord, soumise à conditions, s'imposent au salarié à qui elles s'appliquent.

Négociation d'un accord

Les conditions d'une mobilité professionnelle ou géographique sont négociés en dehors de tout projet de réduction d'effectifs.

La négociation est effectuée dans le cadre de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), lorsque l'entreprise y est assujettie. À défaut, la négociation de l'accord porte, en plus de la mobilité professionnelle ou géographique, sur les points suivants :

  • les évolutions prévisionnelles des emplois et des compétences dans l'entreprise,

  • et les mesures susceptibles de les accompagner.

Contenu de l'accord

Clauses

L'accord porte sur les conditions de la mobilité professionnelle ou géographique interne à l'entreprise. Il peut donc amener le salarié à changer de métier et/ou de lieu de travail.

L'accord précise :

  • si la mobilité interne concerne tout ou partie des salariés de l'entreprise,

  • le périmètre d'application de la mobilité interne et prévoit des restrictions à la mobilité.

L'accord prévoit des restrictions et des contreparties à la mobilité, en tenant compte des éléments suivants :

  • les limites imposées par l'accord de mobilité interne, qui tiennent compte de la vie personnelle et familiale du salarié,

  • les mesures visant à concilier la vie professionnelle et la vie personnelle et familiale,

  • les mesures visant à prendre en compte les situations liées aux contraintes de handicap et de santé,

  • les mesures d'accompagnement à la mobilité, en particulier les actions de formation et les aides à la mobilité géographique (l'employeur participe à la compensation d'une éventuelle perte de pouvoir d'achat et aux frais de transport du salarié muté).

A savoir

À savoir : La mobilité ne doit en aucun cas entraîner une diminution du niveau de la rémunération ou de la classification personnelle du salarié.

Zone géographique prévoyant la mobilité interne

L'accord doit préciser le périmètre à l'intérieur duquel l'accord de mobilité interne est applicable.

Attention

Attention : Le salarié concerné par la mobilité interne peut être muté dans un établissement situé au-delà de la zone géographique d'emploi. Dans ce cas, l'employeur n'a pas besoin d'obtenir l'accord préalable du salarié.

Demande de mobilité : procédure et conséquences

Information du salarié

Lorsque l'employeur souhaite mettre en œuvre une mesure individuelle de mobilité prévue par l'accord, il en informe le salarié concerné. L'employeur est tenu de prendre en compte les contraintes personnelles et familiales de chaque salarié potentiellement concerné par la mobilité.

Il envoie la proposition de mobilité par lettre recommandée avec avis de réception (LRAR). Le salarié doit lui répondre dans le délai d'un mois. L'absence de réponse du salarié équivaut à une acceptation de la proposition.

Réponse du salarié

* Cas 1 : Si le salarié accepte la mobilité

Le contenu de l'accord s'impose au salarié concerné par la mobilité interne. Les clauses du contrat de travail contraires à l'accord sont suspendues.

La mobilité du salarié est effectuée dans les conditions prévues par l'accord.

* Cas 2 : Si le salarié refuse la mobilité

L'employeur a le droit de licencier le salarié qui refuse la mobilité pour motif économique.

L'employeur est tenu de respecter la procédure applicable en cas de licenciement individuel pour motif économique.

L'accord de mobilité interne prévoit des mesures d'accompagnement et de reclassement.

L'employeur propose au salarié de bénéficier d'un contrat de sécurisation professionnelle (CSP) ou, si l'entreprise emploie au moins 1 000 salariés, d'un congé de reclassement.

Où s'adresser ?

3939 Allô Service Public

- Pour toute demande d'information complémentaire

Par téléphone

3939

Coût : 0,15 € / minute + prix de l'appel (en savoir plus )

Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h.

Répond aux demandes de renseignement administratif concernant les droits et démarches.

Depuis l'étranger ou hors métropole : +33 (0)1 73 60 39 39 uniquement depuis un poste fixe (coût d'une communication + coût de l'appel international variable selon les pays et les opérateurs).

Votre direction des ressources humaines (DRH)

- Pour toute demande d'information complémentaire

Vos représentants du personnel

- Pour toute demande d'information complémentaire

Retour vers le haut de la page

Liens divers