Mairie de Lissieu

Recherche

Commune de Lissieu, au nord de Lyon

Menu principal

AccueilRestez informésActualitésMonoxyde de carbone : prévenir les intoxications

Sous menu Actualités

Monoxyde de carbone : prévenir les intoxications

Publié le 5 novembre 2015

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique qui touche chaque année plus d’un millier de foyers, causant une centaine de décès par an. Il peut être émis par tous les appareils à combustion (chaudière, chauffage d’appoint, poêle, groupe électrogène, cheminée...).

Les gestes de prévention

Pour éviter les intoxications, des gestes simples existent :

  • avant l’hiver, faites vérifier vos installations de chauffage et vos conduits de fumée par un professionnel de qualité.
  • veillez toute l’année à une bonne aération et ventilation du logement et à une bonne utilisation des appareils à combustion.
  • n’utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, ...
  • si vous devez installer des groupes électrogènes, placez-les impérativement à l’extérieur des bâtiments.

Détecteurs de monoxyde de carbone : ce qu’il faut savoir

Il existe sur le marché des détecteurs de monoxyde de carbone, pour lesquels des procédures d’évaluation sont en cours. Cependant, ces détecteurs ne suffisent pas pour éviter les intoxications. La prévention des intoxications passe donc prioritairement par l’entretien et la vérification réguliers des appareils à combustion et conduits de fumée, une bonne ventilation, l’utilisation appropriée des groupes électrogènes et chauffages d’appoint, etc.

Que faire si on soupçonne une intoxication ?

Maux de tête, nausées, malaises et vomissements peuvent être le signe de la présence de monoxyde de carbone dans votre logement.

Dans ce cas :

  • Aérez immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres.
  • Arrêtez si possible les appareils à combustion.
  • Évacuez au plus vite les locaux et bâtiments.
  • Appelez les secours :
  • 112 : Numéro unique d’urgence européen
  • 18 : Sapeurs-Pompiers
  • 15 : Samu Ne réintégrez pas les lieux avant d’avoir reçu l’avis d’un professionnel du chauffage ou des Sapeurs-Pompiers.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter :

  • L’agence régionale de santé (ARS) de votre région
  • Le centre anti-poison et de toxicovigilance (CAP-TV) relevant de votre région
  • Un professionnel qualifié : plombier-chauffagiste, ramoneur

Sites d’informations :

JPEG - 95.5 ko

Liens divers